cribler

cribler [ krible ] v. tr. <conjug. : 1>
XIIIe; lat. pop. criblare, class. cribrare
1Passer au crible. sasser, tamiser, trier. Cribler du charbon. Cribler des fruits. calibrer.
2Percer de trous, comme un crible. Cribler une cible de flèches. Corps criblé de balles. Bot. Tube criblé.
Couvrir, parsemer. Visage criblé de taches de rousseur.
Fig. Être criblé de dettes, en avoir beaucoup. ⇒ accabler. « En deux mois, la maison fut criblée de dettes » (A. Daudet). Cribler qqn d'injures, de critiques. accabler, couvrir .
⊗ CONTR. Mélanger, mêler.

cribler verbe transitif (bas latin criblare, du latin classique cribrare) Passer une matière, des graines à travers un crible ; trier : Cribler du sable. Atteindre quelque chose, le corps de quelqu'un en de très nombreux endroits, en le perçant, le trouant : Cribler un corps de flèches. Couvrir quelque chose de marques : Cribler de taches un devoir.cribler (expressions) verbe transitif (bas latin criblare, du latin classique cribrare) Cribler quelqu'un de coups, le frapper d'une manière répétée. Cribler quelqu'un de questions, lui en poser de façon répétée, harcelante. ● cribler (synonymes) verbe transitif (bas latin criblare, du latin classique cribrare) Passer une matière, des graines à travers un crible ; trier
Synonymes :
Atteindre quelque chose, le corps de quelqu'un en de très nombreux...
Synonymes :

cribler
v. tr.
d1./d TECH Passer au crible. Cribler du sable, des grains.
d2./d Par anal. Percer, marquer en de nombreux endroits. Cribler qqn de coups de couteau.
Pp. adj. Corps criblé de coups, de bleus. Sol criblé de taches.
Fig. Criblé de dettes, couvert de dettes.

I.
⇒CRIBLER1, verbe trans.
A.— Passer quelque chose dans un crible. Voici les gerbes!... Elles nous ont coûté de la peine, c'est vrai mais nous allons les battre, les vanner, les cribler; nous aurons du pain (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 137). Pour certains emplois : enduits, rejointements, on est amené à cribler le sable pour ne conserver que les éléments fins inférieurs à 1 millimètre (CLÉRET DE LANGAVANT, Ciments et bétons, 1953, p. 150).
P. métaph. Passer au crible. Elle [la mort] trie, elle crible, c'est-à-dire qu'elle écarte le mal, dégage le bien pour qu'il subsiste (MICHELET, Journal, 1842, p. 385). Un tel, prêtre simoniaque, Crible vos actions dans son hideux tamis, Se signe, et dit : allez, vos torts vous sont remis (HUGO, Légende, 1883, p. 113).
Spéc., INFORMAT. ,,Faire un tri préliminaire de données ou de documents, de façon à réduire le nombre de ces données ou de ces documents utilisés par la suite`` (Lar. encyclop. Suppl. 1968).
B.— Rendre semblable à un crible.
1. Percer une personne ou une chose en plusieurs endroits. Le canon du gaillard d'avant partit, criblant les flots tranquilles d'une volée de mitraille (VERNE, Enf. Cap. Grant, t. 3, 1868, p. 197). Une briqueterie était là, offrant un refuge. De l'autre côté, une pluie de balles en criblait les murs (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 220). Les escadrons musulmans tourbillonnaient autour du roi, le criblaient de flèches et de carreaux d'arbalète (GROUSSET, Croisades, 1939, p. 358).
Cribler de coups. Koupriane ne se tenait plus de rage. Il criblait le malheureux de coups (...) et pendant qu'il procédait à cette correction... (G. LEROUX, Roul. tsar, 1912, p. 78).
P. métaph. Cribler qqn (d'épigrammes, de plaisanteries, de brocards, etc.). Accabler quelqu'un de traits piquants. Denise avait un manœuvre pour amant, et cachait un enfant dans le quartier. On la cribla d'allusions méchantes (ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 537). Le Français crible d'épigrammes surtout ce qu'il voudrait être : le député, et ce qu'il voudrait avoir : le ruban rouge (RENARD, Journal, 1894, p. 227). La vie qui lui échut le cribla de désillusions (THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p. 35).
2. Tacheter en beaucoup d'endroits. Mais le soleil, criblant de confettis les vieilles dalles, déclinerait, puis s'ouvrirait le règne de la nuit révélatrice (MAURIAC, Baiser Lépreux, 1922, p. 170). C'est surtout les femmes qui s'en occupent, ça [les autres animaux] leur crible les cuisses de points rouges parce qu'elles doivent les nourrir vous comprenez (QUENEAU, Loin Rueil, 1944, p. 69).
Rem. 1. L'emploi pronom. est signalé ds BESCH. 1845, Lar. 19e20e, LITTRÉ. 2. On rencontre except. le part. passé employé comme adj. verbal. Qui crible quelque chose. Hier allés, par une pluie criblante, aux courses du vélodrome (RENARD, Journal, 1892, p. 141).
Prononc. et Orth. :[], (je) crible []. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. 1. Dernier quart XIIIe s. [ms.], crieuler, au propre (Gloss. Douai, 556, éd. M. Roques, Lexiques, I, p. 16); 2. 1552 cribler les opinions (PONTUS DE TYARD, Solitaire premier, Lyon, p. 52). B. 1er quart XIIIe s. fig. criblé « transpercé [comme un crible], accablé d'une quantité de maux » (Florence de Rome, 5730 ds T.-L. : [Dame] Qui de mal et d'angoisse a si la char criblee [lecture possible triblee]); av. 1643 criblé de cavernes (Duvergier de Hauranne ds GUÉRIN). Du b. lat. criblare (ve s. ds TLL, s.v., 1189, 42) issu par dissimilation du lat. impérial cribare « passer au crible ». Fréq. abs. littér. :156. Bbg. GOHIN 1903, p. 375.
II.
⇒CRIBLER2, verbe intrans.
Arg., vx. Crier, aboyer. Mais si elle crible [crie] répond le second Venternier, (...) si elle crible [,] dit encore l'Écrevisse, on lui fauchera le colas [on lui coupera le col] (VIDOCQ, Voleurs, 1836, p. 200).
Rem. Attesté aussi ds Lar. 19e-20e et GUÉRIN 1892.
Prononc. :[], (je) crible []. Étymol. et Hist. 1790 (Rat du Châtelet ds ESN.). Prob. altération de crier, d'apr. cribler1 (FEW t. 2, p. 1489b, note 3). Bbg. SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 58.

cribler [kʀible] v. tr.
ÉTYM. Déb. XIIIe; du lat. pop. criblare, altér. du lat. class. cribrare, de cribrum. → Crible.
1 Passer au crible. Démêler, épurer, grabeler, nettoyer, passer, purifier, sasser, séparer, tamiser, trier. || Cribler du charbon, du minerai. || Cribler de la terre, du sable. || Cribler des fruits. Calibrer, trier. || Cribler des grains, des semences ( Cribleur, 2.).
1 Il faut cribler le froment et rejeter l'ivraie.
Voltaire, Des singularités de la nature, 186, in Littré.
Au participe passé :
1.1 Un homme te panse avec soin, te lave, te donne de l'orge bien criblée et de l'eau fraîche et nette.
A. Galland, les Mille et une Nuits, t. I, p. 18.
2 Cribler… de… : percer de trous nombreux et rapprochés.Cribler qqn de coups. Battre. || Cribler une cible de flèches, un objectif d'obus. Bombarder.Sans compl. en de, → ci-dessous, cit. 4.Au p. p. || Corps criblés de blessures. Percer, transpercer. || Visage criblé par la petite vérole.
2 Son visage (le derviche de D'jelfa) criblé de rides ne peut plus vieillir (…)
E. Fromentin, Un été dans le Sahara, p. 68.
3 Il était tellement criblé de balles, qu'on l'aurait dit fusillé par jugement.
E. Fromentin, Un été dans le Sahara, p. 134.
Par ext. Frapper de coups nombreux et rapprochés.
4 Mais, ce soir, la pluie crible les carreaux, le vent a éteint les étoiles et les noyers ragent dans les prés.
J. Renard, Poil de carotte, p. 12.
5 (…) sa figure ronde criblée de taches de rousseur.
P. Mac Orlan, la Bandera, VI, p. 67.
REM. Cet emploi peut également être rattaché au sens 3.
Par métaphore :
6 (…) nous cribler des flèches barbelées de tes plaisanteries (…)
Th. Gautier, Fortunio, X.
7 Le soleil, penchant à l'horizon, criblait de ses flèches enflammées les marronniers touffus.
France, Les dieux ont soif, p. 231.
3 Couvrir, parsemer (rare à l'actif).Au p. p. || Nappe criblée de taches. || Pelage criblé de mouchetures sombres.
8 Le train traverse d'abord une plaine, criblée de flaques d'eau bizarres. On dirait une sorte de carte de géographie, avec les océans et les continents (…)
Maupassant, la Vie errante, p. 247.
9 (…) les eaux du golfe et du Bosphore, les eaux criblées de navires, les eaux accablées de lumière, scintillent jusqu'à l'horizon comme un tapis gris-perle à grandes paillettes de mica.
Loti, Suprêmes visions d'Orient, p. 108.
10 Une heure plus tard, il entra en contact avec la nuit criblée d'étoiles. Elles clignotaient par milliers au-dessus de sa tête.
P. Mac Orlan, la Bandera, XX, p. 255.
Fig. || Être criblé de dettes, en avoir beaucoup.
11 En deux mois, la maison fut criblée de dettes.
Alphonse Daudet, le Petit Chose, II, XII, p. 337.
Cribler qqn de reproches, d'injures. Accabler.Rare (sans compl. en de). → cit. 12 ci-dessous.
12 Elle lui dit, sans préface, qu'elle venait lui demander grâce, qu'elle le priait du moins de lui dire pourquoi il ne passait pas un jour sans la cribler, l'accabler.
Michelet, la Femme, p. 46.
13 (…) les critiques acérées dont, suivant son habitude, il criblait son successeur, le duc de Richelieu (…)
Louis Madelin, Talleyrand, V, XXXIV, p. 374.
4 Fig. Passer au crible, trier. Crible (passer au crible).
——————
criblé, ée p. p. adj. → ci-dessus, cit. 2, 3, 5 et 8 à 10, pour le p. p.
Spécialt, anat. || Lames criblées.
CONTR. Mélanger, mêler.
DÉR. Criblage, criblant, cribleur, cribleux, criblure.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cribler — Cribler. verbe actif. Nettoyer le bled avec le crible. Voilà de beau bled, il ne le faut point cribler. Cribler, signifie encore fig. Bien examiner, bien discuter. Cette affaire a esté bien criblée …   Dictionnaire de l'Académie française

  • cribler — CRIBLER. verb. a. Nettoyer le blé avec le crible. Cribler du blé. Criblé, ée. participe. [b]f♛/b] On dit figurément d Un homme qui est couvert de blessures, qu Il est criblé de coups, de blessures …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cribler — et sasser, Cernere, Excernere, Incernere, Cribro incernere, Cribrare. Cribler par dessus, Supercernere. Ils criblent, Farinario cribro succernunt …   Thresor de la langue françoyse

  • cribler — (kri blé) v. a. 1°   Passer au crible. •   Il faut cribler le froment et rejeter l ivraie, VOLT. Sing. de la nat. 186.    Fig. •   Et criblant mes raisons pour en faire un bon choix, RÉGNIER Sat. XIV. •   Nous criblons le discours au choix se… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CRIBLER — v. tr. Passer par le crible, nettoyer avec le crible. Cribler du blé. Du grain bien criblé. Il signifie aussi, par analogie, Percer en beaucoup d’endroits. Cribler quelqu’un de coups. Les balles ont criblé ce mur, la façade de cette maison. Les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • CRIBLER — v. a. Nettoyer avec le crible, passer par le crible. Cribler du blé.   Il signifie aussi, par analogie, Percer en beaucoup d endroits. Cribler quelqu un de coups de stylet. Les balles ont criblé ce mur, la façade de cette maison. CRIBLÉ, ÉE.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • cribler — vt. , passer au crible ; tamiser ; consteller : keublâ (Saxel), kèblâ (Villards Thônes), kribl(y)â (Arvillard, Montagny Bozel | Albanais). E. : Ciller, Meurtri(r), Rouer …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • cribler — To argue …   Ballentine's law dictionary

  • Cribler quelqu'un de coups — ● Cribler quelqu un de coups le frapper d une manière répétée …   Encyclopédie Universelle

  • Cribler quelqu'un de questions — ● Cribler quelqu un de questions lui en poser de façon répétée, harcelante …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.